dimanche 24 juillet 2011

Helsinki à Kilpisjärvi (Finlande) - Helsinki to Kilpisjärvi (Finland)

Français :
Me voilà enfin de retour après une vingtaine de jours sans nouvelles données mais il était dur, voire impossible d'avoir accès à Internet durant tout ce temps et il nous a même été difficile de trouver des prises de courant pour recharger nos téléphones mobiles.
Bref, nous voilà donc sur la route vers le Nord avec enthousiasme. Celui-ci est d'ailleurs récompensé puisque nous croisons un élan qui traverse pas très loin devant notre voiture. Pas de photo malheureusement mais pour vous donner une idée, un élan, c'est grand comme un cheval mais ça a l'air moins sympatique... Quoique... nous n'en reverrons malheureusement pas de tout le voyage.
Sur le chemin, nous nous arrêtons pour visiter la plus ancienne église construite en Finlande. Les églises dans ce pays sont immenses. Et les cimetières sont mieux entretenu que le brushing de la reine d'Angleterre. Ils sont tous ornés de fleurs aux couleurs vives et les pierres tombales sont dignes des monuments romains.

Nous trouvons un joli coin pour nous installer mais lorsque nous arrêtons la voiture, nous avons comme une drôle d'impression, l'endroit est paradisiaque mais... pourquoi n'y-a-t'il pas âme qui vive... ou plutôt "grosse" âme qui vive... ???... La raison est simple et a un nom : les MOUSTIQUES ! Ils sont tellement pressés de nous bouffer qu'ils s'accumulent autour de la voiture, on en voit des centaines alors que nous ne sommes même pas encore dehors. Le premier à avoir le courage de sortir, ce sera Damien (aidé par un spray de produit anit-moustique dans la bouche de la part d'Héléa. Le produit semble assez efficace mais encore faut-il supporter de voir toutes ces bêtes se poser sur vous, vos vêtements. D'ailleurs, dans le tas, il y en a toujours qui arrivent à piquer à travers les vêtements ou sur la peau malgré le produit. Il faut dire que les mousti-fluides machin que l'on peut acheter en Europe du Sud, c'est carréement innéficace. Mieux vaut faire confiance aux sprays locaux... et mieux vaut ne pas savoir ce qu'ils mettent dedans. Dans tous les cas, nous avions été prévenus par les locaux et par le guide du routard, nous voici devant les faits, les moustiques dans ces contrées sont voraces et nombreux. Ils y en a même qui font peur car ils ont une espèce de fourrure. Dans tous les cas, malgré nos nouveaux amis un peu encombrant, nous arrivons à manger et installer nos tentes pour  notre premier camping sauvage.


La nuit s'est plus ou moins bien passée, avec notre première nuit au calme et le doux bruits de nos ennemies qui nous attendaient de pied ferme pour le réveil. Le plus dur avec ces betioles, c'est simplement le fait d'accepter qu'ils sont là, qu'ils vont de toute façon te piquer un jour ou l'autre et qu'il faut s'en accommoder parce que la seule solution alternative, c'est de s'emitoufler de vêtements (technique d'Héléa) mais en été en Laponie, ce n'est pas la Corse mais le thermomère s'élève facilement à 20°C voire 25°C (sous le cercle polaire au delà, ce n'est plus vrai).
De retour sur la route, nous passons par Rovaniemi où se trouve le Musée de l'Arctic. Musée très intéressant pour connaître la faune et la flaure des contrées nordique ainsi que quelques explications sur le réchauffement climatique et ses conséquences, les aurores boréales (nous n'en verrons pas car elles apparaissent géneralement entre février et avril), le soleil de minuit, etc.

Nous sommes à 10km au sud du cercle polaire artic mais étant donné que nous sommes dans la ville du père Noël, nous décidons de lui rendre une petite visite. A notre grande surprise, il ne veut pas être pris en photo car il est en tablier, il prépare déjà Noël prochain, mais j'en profite pour discuter quelques mots avec lui à propos de mes neveux. J'apprends que même si de manière générale, Benjamin et Quentin se sont assez bien comporté, il y a tout-de-même quelques petites bêtises à leur actif et quelques colères qui doivent absolument disparaître dans le cas où ces deux garçons souhaite encore la venue du père Noël. Cela fait, nous saluons les lutins et leur patrons et reprenons la route qui nos mène à Äkäslompolo.
Chemin faisant, nous passons le cercle polaire arctic et croisons un troupeau de rennes qui monopolise complètement la route. Nous sommes restés bloqués une bonne vingtaine de minutes à attendre que le troupeau daigne se déplacer. D'autre automobilistes attendaient tout comme nous mais semblaient plutôt habitués à la situation et patientaient d'un air blasé. Eh oui, ici le renne est roi, il ne faut pas le brusquer.


Nous passons la nuit à Äkäslompolo au bord de la rivière entourés de nos amis les moustiques, nous avons pris soin au passage d'acheter des moustiquaires de tête et un peu de matériel de pêche, la tentation est grande parce que les eaux ont l'air poissonneuses.


Le lendemain (6 juillet) nous arrivons à Kilpisjärvi où nous faisons une petite randonnée de 3 heures, 12km. Sympa avec les rennes qui nous attendaient sur le parking. Nous découvrons les joies de pouvoir boire l'eau des ruisseaux. Le point culimant de la rando devait se situer vers 600/700m mais malgré la pauvre végétation, nos amis les moustiques étaient bel et bien présents !



Le 7 juillet, voilà notre première vraie nuit passée au soleil de minuit. Le soleil de minuit, c'est simplement qu'au delà d'une certaine lattitude, le soleil ne se couche pas. Du coup, à 1h du matin, le soleil est encore bel et bien là même s'il est bas dans l'horizon. C'est une expérience bizarre mais émouvante à vivre. La photo ci-dessous a été prise à 1h du matin.

les choses sérieuses commencent puisque nous prennons nos sacs (entre 15 et 20kg) pour une randonnée prévue pour 6 jour, 110km de marche dans le parc national de Kilpisjärvi. Il s'agît d'un aller-retour dans le plus haut sommet de Finlande (nommé Halti et culminant à 1523m d'altitude).

1er jour : 13km tout va bien. Nous rencontrons sur le chemin de noubreux lemmings, petites bestiolles adorables, ressemblant un peu à des cochons d'inde. Nous ne dormirons pas dans le premier refuge car les autres occupants ont parfumé les lieux suite (certainement) à leurs jours précédents de randonnée. Nous plantons nos tentes pas loin avec... nos amis les moustiques.



2ème jour : 18.5km tout va encore bien, les moustiques nous suivent (et on se demande pourquoi personne n'a jamais pensé à inventer une machine à tuer les moustiques). Mes premières ampoules font leur apparition sur mes doigts de pieds. C'est gérable mais je me demande si je dois les percer ou pas...
Nous passons à côté des cascades. Les paysages sont magnifiques. L'immensité de l'endroit est propice à la réflexion et à l'introspection. Nous fleuretons d'ailleurs avec nos premières neiges.




3ème jour : 26km dont 6km sans les sacs. Le matin, Damien pêche un joli brochet mais que nous ne mangerons pas car c'est le matin et le sommet nous attend en fin de journée. Mais j'en profite pour prendre un bon bain dans les eaux glacées du torrent d'à côté.

Et quelle journée. Nous passons par des points de vue magnifiques et surtout à côté d'une des beautés de ce parcours, la casacade dont je ne me souviens plus du nom. C'est là que l'on réalise la puissance et la grandeur de la Nature par rapport à notre petitesse en tant qu'être humain et que la beauté peu se résumer à un peu d'eau qui chute dans le vide.


La montée jusqu'au sommet est magnifique avec des passages géologiques impressionnants. Arrivés au sommet, un vent fort nous attendait mais cela ne nous a pas empêché d'y rester deux bonne heures. Les photos sont parlantes mais le vivre c'est tout-de-même autre chose...






Nous redescendons le coeur léger et le sourire aux lèvres pour planter nos tentes en altitude (environ 800m) avec beaucoup de vent et grâce à cela, nos amis les moustiques ne sont plus là (pour le moment). Ca fait du bien d'aller se laver sans se taper toutes les parties du corps, de rester en T-shirt et short et de manger sans donner des baffes aux anges. Mes ampoules gonflent de plus en plus. Elles sont énormes et me donnent des douleurs au pieds surtout lors des démarrages (après les pauses). Ce qui me fait plaisir, c'est que je sens ma tendinite mais elle a l'air de me laisser tranquille.
4ème jour : 27km, nous sommes super motivés et j'apprends que la douleur n'est qu'une sensation. Au final, les ampoules, ce n'est que du liquide sous la peau et c'est fait pour reduire la douleur non ? Enfin presque...



5ème jour : retour à Kilpisjärvi avec 22km. Les trois derniers km ont été un enfer pour tout le monde. Nous n'avons même plus l'idée de nous prendre en photo, pour nous, l'important, c'est d'aller au supermarché nous acheter des fruits car nous n'en pouvons plus de manger ces satanées nouilles chinoises !!!
Au final, la pluie ne nous aura empêché de prendre que deux dînners (là-haut, le temps peut changer en une heure... et... c'est VRAI !
Voilà, je m'arrête là pour ce soir. A venir : les îles Lofoten, l'ile de Senja et le retour par la côte Suédoise...

English :
Sorry English readers (are there any ?). I need to go to bed. Translation will come soon.

6 commentaires :

  1. super blog --continue --les nelles c'est toi qui les donne ..ça me fait des vacances--lol...Comment fait on pour dormir quand il ne fait jamais nuit !!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. salut Thierry !
    On a tous lu avec attention tes dernières découvertes : quels paysages magnifiques ! Merci de nous les faire partager.
    On espère que tes pieds iront mieux.
    Quentin aurait bien voulu parler au Père Noël. Il a promis de faire des efforts et d'être bien sage.
    A plus !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, les ampoules tu les pètes! Sauf bien sûr, s'il y a du sang à l'intérieur.... :)


    Heureux que tu découvres la force de la nature, la beauté de ses paysages, et la faiblesse de l'homme.

    Continue de nous raconter tes voyages; on lit à travers tes mots, l'émotion que tu ressens à découvrir le monde.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. grosse pensée pour toi hier puisque nous étions tous réunis pour l'anniversaire de madeleine!

    malgré les moustiques, le zona et toutes ces mxxxxx qui t'arrivent (mais c'est aussi ca le jeu de cette aventure), tu as l'air rayonnant et on voit que tu prends beaucoup de plaisir!

    bon courage pour la suite de ton voyage et prends bien soin de toi!

    pleins de bisous !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Nous sommes tous contents d'avoir de tes nouvelles ; tes photos sont très jolies et tes commentaires...savoureux ! surtout prends bien soin de toi. Mam

    RépondreSupprimer
  6. Toi, tu as parlé avec le Père Noël ?? Incroyable !! Il y a peu, tu voulais lui foutre des coups

    Bonne route mec

    Jérôme

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez laisser un message, préférez l'option "Nom/URL", vous pourrez ainsi y laisser votre nom
----------------------
If you wish to leave a message, please chose the option "Name/URL" in order to put your name in