mercredi 30 janvier 2013

Polynésie Française (France) – French Polynesia (France)

Français :
07/01/2013 au 30/01/2013
Après bien des mésaventures pour la réservation de mon billet, la faute à l’incompétence des vendeuses françaises et américaines des agences en ligne de la compagnie aérienne Tahiti Nui (cela dit, le personnel de bord, Tahitien, était impeccable, tout comme l’employée tahitienne que j'ai eu au téléphone), j'arrive à Papeete sur l’île de Tahiti, capitale de la Polynésie Française. Je suis accueilli par Carine que j'ai contacté via le Couchsurfing. Elle a gentiment accepté de m’héberger et même de venir me chercher à l’aéroport alors qu'elle vit de l'autre côté de l’île. J'ai prévu de rester 3 semaines.



Malheureusement, j'arrive un peu au mauvais moment. En effet, c'est la période d'approche des cyclones et donc, période de pluie. Et lorsqu'il pleut sous les tropiques, il PLEUT, il pleut BEAUCOUP et LONGTEMPS. J'ai tout-de-même eu droit à quelques éclaircies...











Carine s’avère être une hôte absolument géniale ! Elle m’amène dans des endroits magnifiques à visiter (comme par exemple la grande cascade de Faarumai). Mais surtout, elle me présente à ses amis proches qui me réservent un accueil vraiment inattendu. Je me sens presque adopté. Il y a Tiritaua et Jey, un jeune couple très sympa, à qui Carine rend souvent visite pour le dîner et suivre l’émission Koh-Lanta (oh tiens, la télévision Française, ça faisait longtemps... David Pujadas a vieilli). Et il y a Heata et Rena et leur deux enfants, un autre couple hyper gentil. Je sympathise immédiatement avec Rena, un gars brut de fonderie avec qui je vais passer mon temps à se chahuter. D'ailleurs Rena m'appelle “Peau Devant”, un autre nom donné aux “Franis”, c'est-à-dire aux Français de métropole. En effet, les tahitiens sont circoncis par tradition, d'où l'appellation “Peau Devant”. Je vais l'appeler “Peau Derrière”, mais ça sonne tout-de-même moins bien. Rena est un chasseur dans l’âme. D'ailleurs, il chasse le cochon sauvage avec ses chiens dans les reliefs de Tahiti. Avec ces deux couples, je vais découvrir les mets locaux préparés avec des produits frais. Je me rappelle entre autres du poisson fermente dégusté avec Jey mais aussi de l'espadon cru au lait de coco préparé d'une main de maître par Rena.



















Lors de mon séjour, un couple de couchsurfeurs hollandais (que vous pouvez voir ci-dessus) vont faire un séjour chez Carine. C'est donc grâce a Marcel et Marit que j'ai des photos de Tahiti. Ensemble nous allons partir à la découverte du sentier des cascades situe à deux pas de chez Carine. J'ai compté au total 7 cascades (et je me suis baigné dans chaque bassin !) mais nous ne sommes pas allés au bout car il commençait à se faire tard et le sentier était très boueux suite aux fortes pluies des jours précédents.










  






Ensemble, nous allons aussi nager dans la rivière d'une des plus grande source de l’île, un endroit paradisiaque à deux pas de la route nationale. L'eau effectue un parcours de 30 mètres et se jette directement dans la mer. L'eau y est cristalline, et je peux dire sans hésiter que c'est l'eau la plus claire que j'ai pu voir de toute ma vie.













Je vais aussi avoir l'occasion d'aller à la pêche avec Rena et son frère Teva qui lui vit de cela. En effet, il pêche le thon et la bonite à la ligne manuelle (sans canne). Nous allons malheureusement rentrer bredouille, mais ce fut une expérience intéressante tout-de-même.






Il se va sans dire que j'ai passé mon séjour en Polynésie à me gaver de fruit locaux, notamment les mangues qui sont ici bien plus savoureuses et sucrées que celles que l'on trouve sur les étales des magasins en France.




Malheureusement la saison des pluie provoque l'annulation de la plupart des bateaux et m’empêche donc de me rendre sur les autres îles de l'archipel Sous-Le-Vent (par exemple Bora-Bora ou Maupiti). Mais il m'est tout-de-même possible de prendre le ferry jusqu’à l’île de Moorea qui est la deuxième plus grosse île de l'archipel et aussi la plus proche de Tahiti. Je m'y rends donc pour y passer 3 jours.












 Et par chance, je vais avoir 3 jours de soleil avec en prime de superbes couchés de soleil. En sortant du ferry, je suis pris en auto-stop par 2 soeurs allemandes. Un gros merci à Greetje qui m'a fourni ses photos de l'île. Je trouve un camping sur la partie opposée au port d’arrivée de l’île. C'est un endroit enchanteur, un petit paradis pour moi qui adore faire du snorkeling (palme+masque+tuba). J'en profite d'ailleurs pour me rendre sur le chenal de l’île de Motu Tiahura (baie des Tipaniers) où je loue un canoë afin de me rendre au “village des raies” où des dizaines de raies séjournent. Le courant y est très fort et malgré mes bonnes capacités de plongeur, je ne reste que 2 heures dans cet endroit. Mais j'ai tout-de-même assez de temps pour y voir un requin citron d'une bonne taille (1m20 environ) patrouiller dans le fond du chenal.







































Mais voilà, l'heure est déjà au départ. Direction la Nouvelle Zélande où mon petit frère va me rejoindre. J'en trépigne d'impatience même si je suis aussi un peu triste de quitter la Polynésie.
Je saisis l'occasion de ces dernières lignes pour remercier de tout mon cœur ma “famille” polynésienne.
Petit message pour Carine : promis si tu viens en métropole, je te fais visiter Mulhouse. Et un message spécial pour Rena : Hey peau derrière, ouais c'est l'Frani qui t'parle, t'es fui ou quoi ? Allez maururu beaucoup, nana !

Pour voir toutes les photos de la Polynésie Française, cliquez sur l'image ci-dessous :
Polynesie Francaise (France) - French Polynesia (France)



English :
07/01/2013 to 30/01/2013
After many misadventures while booking my ticket, the blame going to the incompetence of the French and American online vendors of the Tahiti Nui airline (that being said, the Tahitian crew onboard was spotless, just as the Tahitian lady I had the phone), I finally get to Papeete on the island of Tahiti, the capital of French Polynesia. I am welcomed by Carine that I contacted through Couchsurfing. She has kindly agreed to host me, and even pick me up at the airport even though she lives on the other side of the island. I planned to stay three weeks there.



Unfortunately, I arrived more or less at the wrong time. Indeed, this is the time of approaching cyclones and therefore, a period of rain. And when it rains under the tropics, it RAINS, it rains A LOT and FOR LONG. I still managed to get a few sunny moments...











Carine turns out to be an absolutely fantastic host! She brings me in beautiful places to visit (such as large waterfall Faarumai). More importantly, she introduced me to her close friends who gave me a really unexpected welcome. I feel almost adopted. There is Tiritaua and Jey, a very nice young couple, who is often visited by Carine for dinner and follow the TV show Koh Lanta (oh hey, the French television, it was long time... David Pujadas got older). And there is Heata and Rena and their two children, another super nice couple. Immediately I sympathize with Rena, a rough and tough guy with whom we will spend our time teasing each other. Besides Rena calls me "Front Skin", another name given to the "Franis", that is to say the French from Europe. Indeed, the Tahitians are circumcised traditionally, hence the name "Front Skin". I'll call "Back Skin". Rena is a hunter at heart. He actually hunts wild pigs with dogs in the mountains of Tahiti. With these two couples, I discover various local dishes prepared with fresh products. I remember among others the fermented fish eaten with Jey and also the raw swordfish in coconut milk prepared masterfully by Rena.


















During my stay, a Dutch couchsurfers couple (that you can see above) will be staying with Carine for some days. So thanks to Marcel Marit and I have pictures of Tahiti. Together we will explore the trail waterfalls located very near Carine's house. I counted a total of 7 waterfalls (and I bathed in each pool !). But we did not go beyond because it was getting late and the trail was very muddy after heavy rain of the previous days.










  






Together we will also swim in the river born from one of the biggest spring of the island, a paradise close to the highway. Water travels no more than 30 meters and pours directly into the sea. And it is crystal clear, and I can say without hesitation that it is the clearest water I 've seen in my life.













I will also have the opportunity to go fishing with Rena and her brother Teva, who does it as a living. He fishes tuna and skipjacks with manual lines (no fishing rod). We will unfortunately return empty-handed, but it was an interesting experience all-in-itself.








It goes without saying that I spent my time in Polynesia feed myself with local fruits, including mangoes, which here are much much more tasty and sweet as those found on the shelves in France.




Unfortunately the rainy season causes the cancellation of most of the boats and thus prevents me from going to the other islands of the archipelago Sous-Le-Vent (eg Bora Bora and Maupiti islands). But I am still able to take the ferry to Moorea island, the second largest island of the archipelago and also the closest to Tahiti. So I go there to spend three days.












And by chance, I will have three days of sun with the added bonus of stunning sunsets. Right outside the ferry port, I get picked up hitch-hicking by two german sisters. A big thank you to Greetje for the pictures of the island.
I found a camping ground on the opposite side of the island from the port of arrival. It is an enchanting place, a paradise for me who loves to snorkel. I take this opportunity to go on the Motu Tiahura island channel (in the Tipaniers' bay) where I rent a canoe to go to the "village of the stingrays" where dozens of stingrays stay. The current is very strong and despite my good diving skills , I stay only 2 hours in this place. But I have enough time to see a lemon shark with a good size (about 4ft) patroling the channel's bottom.







































And yet, it's already time to leave. Heading to New Zealand where my little brother will join me. I am super excited even though I 'm also a little sad to leave Polynesia.
I take this opportunity of these lines to thank with all my heart my Ploynesian "family".

To see all the photos (that I got from Marcel and some were recovered from my SD card) of French Polynesia, please the picture below :
Polynesie Francaise (France) - French Polynesia (France)

2 commentaires :

  1. C'est pas bien de nous montrer de telles photos... :-P
    La bise!!!!

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez laisser un message, préférez l'option "Nom/URL", vous pourrez ainsi y laisser votre nom
----------------------
If you wish to leave a message, please chose the option "Name/URL" in order to put your name in