lundi 21 novembre 2011

Tulum (Mexique) - Tulum (Mexico)


Français :
21/11/2011 au 11/12/2012
Me voilà enfin à ma destination "vacances". Eh oui, comme dit dans mon message précédent, après 6 mois de voyage assez intense, j'ai décidé de me "reposer" un peu. Me voilà donc à prendre un vol hors de prix (pour le mexique) pour me rendre à Cancùn via Mexico.


De là, je prends le bus jusqu'à Tulum à environ 150km au Sud. J'arrive à Tulum où m'attend Patricia, un amie de longue date de Aless et Céline, des amis de Genève qui voyagent en Amérique du Sud en ce moment. Patricia vit à Tulum depuis quelques années, y travaille en donnant des massages et s'est construit une jolie petite maison au beau milieu de la jungle. Son fils Arthur de 19 ans est aussi là pour m'accueillir.

Patricia et Arthur ont prévu de partir 3 jours plus tard afin de visiter quelques villes du Mexique central et c'est donc moi qui vait "garder" la maison pendant leur absence. La maison de 50m2 est composée de trois pièces seulement (une cuisine/salon, une salle de bain (sans eau chaude) et une chambre à l'étage) mais c'est finalement très suffisant et confortable.
 







Les 2 ou 3 premiers jours, je les ai passés dans le jardin à nettoyer et dans le chemin pour dégager le passage et applatir le sol biscornu. Le reste du temps, je l'ai passé à la plage ou au village. Il m'est tout-de-même arrivé deux ou trois petits soucis. Comme par exemple un soir, lors de mon retour à la maison, je m'aperçois que le câble d'alimentation électrique traine sur le chemin, probablement arraché par une pelle mécanique, j'en ai vu passer pas mal ces derniers jours. Donc plus d'électricité dans la maison, le problème principal étant le réfrigérateur qui ne fonctionne pas évidemment. J'ai donc contacté Patricia qui m'a donné le contact de l'élctricien du coin qui est arrivé le sur-lendemain à vélo et avec sa petite boîte à outils. Il a pu réparer comme il pouvait. J'en ai profité pour localiser le compteur pour arrêter le courant. Mais je trouvais que la réparation était plutôt sommaire. En particulier le fait qu'il replacé le câble tellement bas (et je lui ai dit), je voyais bien qu'il n'était pas à l'aise sur l'échelle. Et ça n'a pas raté, le lendamin soir, re-belotte. Cette fois c'est moi qui ai pris les choses en main. Quand on fait quelque chose, on les fait bien ou on ne les fait pas du tout ! Je suis donc monté moi-même sur le poteau pour re-tirer le câble, je l'ai solidement fixé beaucoup plus haut. Et depuis, plus de problème. Enfin plus de problème avec l'électricité de la maison; car c'est la voiture qui a pris le relais. Elle est tombée en panne devant la maison, c'est-à-dire loin de tout ce qui est nécessaire pour la faire redémarrer. Je me suis débrouillé avec les 17 mots que je connais en Espagnol pour faire venir un villageois avec sa voiture. La batterie était vide; l'alternateur avait apparemment un problème mais ce c'est pas le seul, tout le réseau électrique de la voiture souffre du climat. Sel et humidité tuent les voitures en quelques années ici. Ce n'était pas si grave puisque j'utilisais le vélo de Patricia la plupart du temps (même pour aller à la plage qui est tout-de-même à 7km de la maison) mais la voiture me servait pour effectuer les longues distances. Mais enfin bref, à part ces petits soucis, j'ai passé un super moment à Tulum. C'est un petit paradis. Vous pourrez en juger par les photos.















Aussi lors de mon séjour, j'en ai profité pour visiter les ruines Maya de Tulum. Un site incroyable situé à 300m de la plage principale de Tulum. Je l'ai d'ailleurs visité en compagnie de Hannah et Cordélia, mes amies germaniques rencontrée à Oaxaca. Le site est situé sur les rives de l'océan, et lorsque l'on visite l'endroit, on se dit que les Mayas devaient eux aussi prendre du bon temps sur la plage à l'époque.













J'ai aussi profité de mon temps sur place pour aller découvrir les cénotes. Les cénotes sont des sortes de gouffres résultant de l'effondrement d'une couche de sédiment dur donnant accès à une cavité pleine d'eau douce. Les locaux y vont surtout l'été pour se rafraîchir mais pas en hiver car ils trouvent l'eau trop froide... pour moi l'eau était à température idéale. J'ai plongé en apnée dans deux cénotes et j'ai découvert des paysages souterrains magnifiques. Un mélange de caverne avec des stalactites, stalacmites et d'eau clair et turquoise.












J'ai aussi prolongé le chemin un jour pour aller visiter les ruines de Coba. Un site très étendu avec des tours d'observation, des chemins de pierres mais dont l'attraction principale est le temple dont le sommet culmine à 70m. On y a une vue imprennable sur la jungle.









Sur le chemin du retour, j'ai fait un saut dans une fabrique de produits en terre émaillée.












Côté mer, j'ai été plonger pour visiter un peu le récif de corail (le deuxième plus grand au monde après la barrière de corail en Australie). J'y ai vu un barracuda, deux mérous, une raie et des miliers de jolis poissons plus ou moins gros (poissons perroquet, etc).








J'ai aussi profité d'une éclypse de lune pour aller voir le lever de soleil sur la plage. Me lever si tôt avec la tête dans les choux valait vraiment le coup.









Enfin j'ai aussi pu assister à la formation et disparition d'une tornade depuis la plage.





Vous noterez aussi que j'ai fait un gros régime de fruits frais locaux (tout particulièrement les petites bananes et les noix de coco).


English :
21/11/2011 to 11/12/2012
Here I am finaly in my "resting" destination. As mentioned in my previous post, after 6 months of quite intense travel, I decided to get some rest indeed. So here I am, flying to Cancùn via Mexico city for a fortune (compared to mexican basis).




From there, I take the bus until Tulum around 150km (approx 90 miles) south. I arrive in Tulum where Patricia is waiting for me. Patricia is a friend of Aless & Céline, friends from Geneva who are travelling in South America at the moment. Patricia has been living in Tulum for several years now, she works there giving massages and got herself a nice little house built in the middle of the jungle. Her 19 years old son, Arthur, is also there to welcome me.

They have planned to visit a few inland cities of Mexico therefore I will be the official house-keeper for a couple of weeks. The house is around 50m2 (approx 530sq ft) and has only three rooms. One is the kitchen/living room, one bathroom (with no hot water) and one bedroom upstairs. It's tiny but fairly sufficient and confortable.









I spent the two/three first days in the garden cleaning the area and in the car way to clear the plants and flatten the bumpy floor. The rest of the time, I will spend it at the beach or in the town. But I still got some little problems. For example, one night on the way back to the house, I found the electricity supply cable lying on the floor, probably ripped by construction vehicules that I noticed lately. So no more electricity in the house, main problem was the fridge that did not work anymore. I contacted Patricia who gave me the contact details of the neighborhood electrician who arrived the sencond day after on a bicycle and with a tiny tools set. He "fixed" the cable in a pretty approximative manner (to my opinion, and I told him). I could tell that the cable was not high enough but he was obviously not confortable on the ladder. Well, the day after, same result, broken cable again. So this time, I decided to fixe it myself as I looked were was the power switch. My point of view : when you do things, you do them well or you don't do them ! So I went myself up the ladder and pulled the cable properly and fixed it tight. Since then, no more problem with the power supply. Well, I still got different issues, as the car took the relay. It broke down in front of the house, which means far away from all that is needed to fix a car. I used my 17 words of spanish to get one of the local guys with his car. The battery was down, the alternator had a problem but it was not the only problem. Apparently the whole electrical network of the car is suffering from the climate. Salt and humidity kill cars in several years in this tropical region. It was not so bad as I was using Patricia's bike most of the time (even to go to the beach, which is 7km (approx 4 miles) away from the house) but the car was useful for long distances. Well anway, apart from these little problems, I enjoyed very much Tulum. It's a little paradise. You can judge by yourself with the pictures.


















Also during my stay, I visited the Tulum maya ruines. It's an incredible site located quarter of a mile away from the main beach of Tulum. I visited it with Hannah and Cordelia, my germanic friends that I met back in Oaxaca. The site is on the shore of the ocean, so, when you visit the place, you have something that tells you that the Mayas may also have had some nice times as well in this place.















I also took some time to visit the cenotes. Cenotes are is a deep natural pit, or sinkhole rresulting from the collapse of limestone bedrock that exposes groundwater underneath. The local people usually go there in the summer to get fresh water but not in the winter because the water is "too cold", well for me, the water temperature was ideal. I also free-dove into two cenotes and I discovered amazing underwater landscapes. It's kind of a mix between cave with stalactites, stalacmites and deep bleu clear water.














I also extended my way to visit the Coba's ruines. It's a very wide spread Maya site with featured buildings such as observation towers, hard rock trails but the main attraction is for sure the main temple that culminates at 70m (200 feet) of altitude. On top of it, there is an outstanding view of the jungle.











On the way back, I also stoped by a artcraft potery factory.














On the sea side, I went snokeling in the coral reef (the second worlds biggest after the Australian coral barrier). There, I saw one barracuda, two merous, one ray and a pletoria of beautiful fishes more or less big (like the parrot fish, etc).










I also took the ooportunity out of a moon eclypse to see the sunrise on the beach. Getting up so early was really worth it.











Finally I could assist to the setup and the fade down of a tornado from the beach.







Be also aware that I had a big fruit diet during these days. Fresh local fruits (especially the little bananas and coco nuts).

1 commentaire :

  1. t'es trop un beau goss, t'as pris des couleurs de puis l'islande ! jerem et jey

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez laisser un message, préférez l'option "Nom/URL", vous pourrez ainsi y laisser votre nom
----------------------
If you wish to leave a message, please chose the option "Name/URL" in order to put your name in